Prochaine exposition: Salon des Artistes Français: Paris Grand Palais du 14 au 19 février 2017. Entretien - Jpmosca Photographies
Entretien

Entretien avec Jean-Pierre LORRIAUX, Directeur de la galerie ARTITUDE, à Paris:

 

Jean-Pierre MOSCA, présentez-vous:  Je suis ingénieur de formation. J'ai d'abord exercé ce métier comme salarié au sein d'une très importante entreprise pendant 12 années et j'ai ensuite créé mon propre bureau d'études. J'ai toujours pratiqué la photographie en parallèle à mon activité professionnelle. C'est ainsi que j'ai photographié le sud de la Tunisie et du Maroc, le Québec, la Yougoslavie, la Bulgarie, le Vietnam, le Laos, le Nordeste du Brésil... Depuis 2008, je me consacre quasi-exclusivement à la photographie.

Quelle est votre formation initiale? J'ai eu une formation scientifique complétée par de nombreux stages professionnels relatifs notamment aux études thermiques et acoustiques du Bâtiment, ce qui m'a amené à travailler en partenariat avec plusieurs cabinets d'architectes de grande réputation. 

Quelle est votre formation artistique? Je suis autodidacte. Je lis beaucoup de revues spécialisées en photographie, j'ai suivi plusieurs stages de perfectionnement avec des photographes professionnels et notamment avec Roger PUILLANDRE qui est devenu un ami. Je m'intéresse également beaucoup à la Peinture. j'ai la chance d'avoir plusieurs amis peintres professionnels qui m'ont beaucoup appris sur l'art du cadrage et de la composition.

Pourquoi êtes-vous artiste? Depuis quand? Je ne crois pas que l'on puisse expliquer pourquoi on possède ou non une fibre artistique ni depuis quand on est artiste. Enfant, je passais de nombreuses heures à dessiner. Adolescent, j'ai pratiqué la peinture et plus particulièrement la peinture à l'huile. J'ai également étudié la musique pendant plusieurs années. J'étais aussi passionné de Poésie et j'ai écrit de nombreux poèmes. Un recueil de mes poésies, intitulé  "La nuit dérive" a été édité par l'éditeur Pierre-Jean Oswald en 1976.

Quelles techniques utilisez-vous? Pourquoi? Pendant des années j'ai pratiqué la photo avec le travail en chambre noire qui s'imposait alors avec le tirage argentique. Dès l'apparition des premiers appareils numériques j'ai pratiqué en parallèle cette nouvelle technique de photographie qui permettait des applications inconnues jusqu'alors avec l'argentique, grâce au traitement des fichiers informatiques qui ouvrait désormais un nouvel espace de créativité. L'évolution de la technique permettait ainsi de laisser libre cours à l'imagination!! Mais il a fallu attendre de longues années pour que les appareils photographiques numériques atteignent et même dépassent le niveau des meilleurs appareils argentiques. Aujourd'hui nous tombons dans l'excès: Les grandes marques se livrent une telle concurrence technologique que le meilleur des appareils actuels sera dépassé et remplacé par un nouveau modèle dans moins d'un an! Mais ce monde là n'a plus rien à voir avec la création artistique...

Quels sont les artistes ou les courants artistiques que vous aimez et qui vous inspirent?  En peinture, j'apprécie plus particulièrement Vermeer, Utrillo, Hopper pour sa composition quasi photographique et Salvador Dali - je me suis beaucoup intéressé au mouvement surréaliste. En photographie, j'admire les photographes Izis, Willy Ronis, Jean-Loup Sieff... et bien d'autres.. 

Vos principales expositions?  Pour moi, même si elles sont inconnues en France, ce sont les 3 expositions que j'ai réalisées en Bulgarie au cours de l'année 2010. Ces expositions qui se sont déroulées à Varna, à Veliko Tarnovo et à Lovetch ont suscité un grand intérêt en Bulgarie, ce qui m'a valu des articles dans les journaux locaux, des interviews sur les TV régionales et même un passage à Sofia au journal TV national du matin. De plus, ces expositions restent dans mes souvenirs associées à la découverte d'un pays que j'ai beaucoup aimé et à des rencontres d'une grande richesse.

     En France, ma principale exposition est bien sûr, le Salon d'Automne 2012, devant l'exposition: Bulgarie - Carnet de voyage qui a eu lieu au Centre Culturel Bulgare de Paris en 2011 et qui fut inaugurée par Monsieur Marin RAYKOV, Ambassadeur de Bulgarie à Paris.
 

Top